Camelot

Un ancien professeur pense avoir trouvé l’emplacement de Camelot, le château légendaire du Roi Arthur

   Un professeur anglais à la retraite expert en littérature arthurienne assure avoir trouvé l’emplacement de Camelot, le château légendaire du roi Arthur prétendu avoir existé il y a environ 1 400 ans.
   Le roi Arthur brasse quantité de mythes. Roi-chevalier, défenseur de son royaume contre les Saxons, propriétaire de la légendaire Excalibur et protégé de l’enchanteur Merlin, mais aussi trompé et trahi, le Roi Arthur passe pour une figure héroïque et tragique. Mais a-t-il vraiment existé ? Général romain du IIe siècle pour certains, chef de guerre breton contre les Saxons au tournant du VIe siècle, les débats sur la réalité historique de son existence n’ont jamais vraiment cessé. Il est important de noter qu’en dépit de plus de 1000 ans de recherches, les historiens et archéologues ont toujours été incapables de confirmer ou non l’existence du roi Arthur. Peter Champ, ancien professeur à l’Université de Bangor, au Royaume-Uni, entre 1964 et 2004, prétend néanmoins avoir localisé le site de Camelot, son légendaire château, dans le West Yorkshire.
   Selon l’expert en littérature arthurienne, Camelot se tenait en effet sur le site d’un ancien fort Romain appelé Camulodunum dans le village de Slack à la périphérie de Huddersfield, dans le West Yorkshire. Selon cet ancien professeur, ce serait l’endroit idéal pour défendre le pays contre les envahisseurs environ 500 apr. J.-C.. Ses conclusions, présentées lors du lancement officiel du centre Stephen Colclough, de l’Université de Bangor, pour l’histoire et la culture du livre, doivent encore être examinées par des pairs, mais selon Peter Champ, le village de Slack, situé en apparence au milieu de nulle part, aurait pu être à l’époque l’endroit idéal pour mettre en place un camp militaire qui pouvait canaliser des troupes venant des deux côtés de l’Angleterre.

   Pour ajouter de l’eau à son moulin, Peter Champ rappelle qu’à l’époque romaine, le fort de Slack était nommé Camulodunum. Il pense alors que ce nom a changé linguistiquement au fil des ans pour devenir Camelot. Ceci pourrait notamment expliquer pourquoi la première mention de Camelot ne fait surface dans la littérature que de nombreuses années après la supposée existence du Roi Arthur : « S’il y avait un Roi Arthur », dit Peter Champ « il aura vécu environ 500 apr. J.-C., bien que la première mention de lui à Camelot ne soit dans un poème français de la région de Champagne en France en 1180 ».
   Il n’y a en effet aucune mention de Camelot entre ces deux dates, quand le pays était en guerre. La transmission d’informations était alors très floue et beaucoup se sont perdues. Tellement que certains experts affirment que la légende arthurienne ne pourrait effectivement n’être qu’un méli-mélo de différents dirigeants britanniques réunis en un seul. Une histoire unifiée.
Par Brice Louvet

Source : sciencepost.fr, le 21 décembre 2016