Stephen Hawking met en garde

Stephen Hawking met en garde : contacter les extraterrestres pourrait nous être fatal

Dans un récent documentaire, l’astrophysicien Stephen Hawking exprime à nouveau ses réserves sur le bienfondé d’un message envoyé à des extraterrestres.
En 2010, le célèbre astrophysicien exprimait déjà ses réticences quant à la prise de contact avec d’éventuels extraterrestres, errants dans le cosmos à la recherche de ressources pour piller et coloniser d’autres planètes. Il comparait alors le débarquement d’extraterrestres sur Terre à l’arrivée des Européens sur les terres des Indiens d’Amérique. Il réitère aujourd’hui ses préoccupations fondamentales dans « Favorites places of Stephen Hawking » un nouveau documentaire disponible sur la plateforme CuriosityStream.
Le site propose notamment des documentaires scientifiques réalisés en compagnie de célèbres chercheurs. Celui auquel a participé Stephen Hawking met en scène, en images de synthèse, les lieux de prédilection de l’astrophysicien, du Big Bang au trou noir posté au centre de la Voie Lactée, en passant par Saturne et ses lunes et Gliese 832c. Enfin, l’astrophysicien nous invite à Santa Barbara, où il séjourne quand il travaille à Caltech, à l’Institut de Technologie de Californie.

« Un jour, nous pourrions recevoir un signal provenant d’une planète comme Gliese 832c (une exoplanète découverte en 2014, ndlr), mais nous devrions nous méfier d’y répondre », prévient l’homme dans ce documentaire de 26 minutes, se référant à Gliese 832c, un monde étranger potentiellement habitable. Néanmoins, et pour ce que ça vaut, d’autres astrophysiciens ne partagent pas le point de vue du célèbre scientifique, ne voyant aucun intérêt pour d’éventuelles formes de vie très avancées à entrer en contact avec les Hommes, n’ayant nullement besoin des pauvres ressources d’une planète comme la nôtre.
Qu’à cela ne tienne, il y a quelques jours, le célèbre physicien profitait de la sortie du film pour faire un point sur les initiatives auxquelles il participe, mentionnant notamment son Breakthrough Listen Project, un projet ambitieux qui, paradoxalement à ses craintes, vise à déceler une vie extraterrestre en finançant les projets les plus à même de le permettre.
À l’heure actuelle, les astronomes soutenant l’initiative, tels que Martin Reed, Pete Worden, Frank Drake ou Ann Druyan, ont choisi de se focaliser sur Gliese 832c, située à environ 16 années-lumière de notre propre planète, dans la constellation de la Grue. Découverte en 2014 par une équipe internationale constituée de plusieurs astronomes et elle serait une des planètes habitables les plus proches de la nôtre.
Source : https://curiositystream.com/
Par Brice Louvet

Source : sciencepost.fr, le 28 septembre 2016

De toute évidence, si une civilisation extraterrestre existe, il y a des risques en cas de contact. Et ne pas les chercher, donc ne pas savoir qu'ils existent, n'empêchera pas le contact d'avoir lieu.
Alors, vaut-il mieux rester dans l'ignorance ou chercher à savoir ?
The Stranger