Humains aliens

« La preuve que les humains ne viennent pas de la Terre » d’un écologiste américain

En se basant sur la physiologie humaine qui serait inadaptée à la Terre, l’écologiste américain Ellis Silver déroule dans son dernier livre un argumentaire pour prouver que les humains viennent d’ailleurs.
Charlatan pour les uns, intéressant pour les autres, le Dr Ellis Silver a au moins l’intérêt d’ouvrir le débat. Dans son dernier ouvrage intitulé « L’Homme n’est pas issu de la Terre: évaluation scientifique de la preuve », l’écologiste tente de montrer que la physiologie de l’Homme ne le prédestine pas à vivre sur Terre et qu’il aurait donc été amené là par des extra-terrestres ou serait arrivé sur Terre par accident..
Pour lui, les faits sont simples, l’Homme ne serait pas adapté à l’environnement dans lequel il vit. Maux de tête, coup de soleil, difficultés à accoucher.. tout ceci prouverait que notre espèce n’a pas évolué sur Terre mais dans un environnement avec une plus faible gravité.
Notre peau serait inadaptée puisque nous ne pouvons pas rester durant de longues périodes au soleil. « Les humains ne sont pas conçus pour être autant exposés au soleil. Contrairement aux lézards, nous ne pouvons pas être exposés tous les jours sans qu’il n’y ait de conséquences. Alors pourquoi sommes-nous sur Terre ? », s’interroge-t-il. « L’humain est soi-disant l’espèce la plus développée de la planète , mais il est étonnamment inadapté et mal équipé pour l’environnement de la Terre. Il est lésé par la lumière du soleil, a une forte aversion pour les aliments d’origine naturelle et a des taux ridiculement élevés de maladies chroniques », ajoute Ellis.
L’homme poursuit son argumentaire sur la grossesse et des difficultés à accoucher. « Il est difficile pour les femmes de donner naissance. Cela peut entraîner le décès de la mère et de l’enfant. Aucune espèce sur Terre n’a ce problème ». Les nombreuses maladies enfin seraient selon lui la conséquence d’une évolution de nos horloges biologiques pour qui une journée devrait durer 25 heures. Ceci a par ailleurs été prouvé par des chercheurs qui ont montré que l’horloge interne des nourrissons est de 25 heures et qu’il leur faut 3 mois pour se synchroniser avec celle de leurs parents. [Université Lyon 1]
Face à ce qu’il estime être de trop nombreuses « incohérences », Ellis se dit certain que « Nous ne sommes pas d’ici ». « Cela suggère que l’humanité peut avoir évolué sur une autre planète. » ajoute-t-il. Il va même plus loin en avançant les raisons de notre présence. « Puisqu’il semble que nous soyons une espèce naturellement violente, nous sommes probablement ici jusqu’à ce que nous apprenions à mieux nous comporter. […] La Terre pourrait être une planète-prison ».
Pour une prison, on peut dire qu’elle a quand même certains charmes. Et malgré ses faiblesses, l’Homme a tout de même su trouver les moyens de s’adapter à presque tous les milieux, y compris dans l’espace, ce qu’aucune autre espèce de la Terre n’a pu faire.
Sources : Dailymail, Yahoo
Par La Rédaction

Source : sciencepost.fr, le 15 novembre 2013

×