Vampire

Combien de temps prendrait un vampire pour vous vider de votre sang ?

Des chercheurs britanniques ont établi le temps nécessaire à la célèbre créature de la nuit pour boire le sang de sa victime : six minutes suffiraient à nous faire tourner de l’oeil ! Voici les détails des deux étapes de l’étude.
Ah les vampires… ces créatures légendaires apparaissant dans pratiquement toutes les cultures du monde et ayant traversé les âges. Les vampires ont toujours alimenté les mythologies, folklores, littérature et plus récemment les longs-métrages, mais la science a tenté de répondre à une question plutôt pertinente : combien de temps un vampire prendrait pour boire le sang de sa victime humaine ?
Cette étude a été menée par des étudiants en physique de l’université de Leicester (Royaume-Uni) qui se sont appuyés sur le théorème de Bernoulli et les principes de la dynamique des fluides. Les résultats ont été publiés et sont disponibles en téléchargement (fichier PDF en langue anglaise).
Les vampires boivent le sang de leur victime en perçant l’artère carotide externe au niveau du cou, et ce à l’aide de leurs canines. Une première phase de l’étude a consisté en l’application du théorème de Bernoulli qui stipule que, dans le flux d’un fluide, une accélération se produit simultanément avec la diminution de la pression. Ainsi, les chercheurs se sont intéressés à la vitesse que pouvait atteindre le sang dans l’artère carotide externe. En partant du principe que le sang entrait dans l’aorte, une des principales artères de corps, à une vitesse de 0,1 m/s, sa vitesse atteignait 0,6 m/s à son arrivée dans la carotide externe. Cependant, cette conclusion aurait été faite malgré quelques approximations.
La deuxième étape de l’étude était relative à l’évaluation de la différence entre la pression sanguine et la pression atmosphérique, dont la valeur serait de 13,3 kPa (kilopascals) selon les chercheurs. Ils ont également mis en lumière que le sang jaillissait du trou percé à une vitesse de 5 m/s, en appliquant le théorème de Bernoulli, tout en considérant que la densité moyenne du sang à température ambiante était égale à 1.060 kg/m3.
Le corps humain contient en moyenne 5 litres de sang. En partant du principe que les vampires percent des trous d’environ 0,5 mm, ils ont réussi à calculer le débit de sang en utilisant l’équation de continuité, une formule couramment utilisée en dynamique des fluides. Ainsi, il faudrait 6,4 minutes au vampire pour boire 15 % du sang d’un être humain, suffisamment pour observer un changement sur le corps de celui-ci.
En effet, ce volume de 15% est considéré comme un seuil à partir duquel le corps commence à montrer des signes de carences en sang. Alors que le corps faiblit, il tente de compenser les pertes par une accélération du rythme cardiaque, le menant encore plus vite à sa fin. Même si l’étude traite d’une créature légendaire dont l’existence relève du mythe, l’étude et ses résultats font preuve d’une démarche pour le moins intéressante et bien construite.
« Il serait intéressant de travailler sur un volume de sang perdu plus important et de se demander ce qu’il adviendrait si le vampire ne se contentait pas de boire le sang mais se mettait à l’aspirer » concluent les étudiants britanniques.
Sources : Futura Sciences – Live Science
Par Yohan Demeure

Source : sciencepost.fr, le 24 mars 2016